RDC – Nord-Kivu : HOPE WALKS-RDC offre le traitement gratuit de pied bot à toute la population Congolaise et invite celle-ci à amener les enfants se faire soigner gratuitement de cette malformation corrigible.

En RDC, Hope Walks a démarré ses activités en 2011 ou jusqu’aujourd’hui en partenariat avec HEAL Africa, 6883 enfants ont été soignés dans 12 centres de traitement supportés par HOPE WALKS dans 5 provinces de la RDC entre autres : l’Hôpital HEAL Africa, l’Hôpital Général de Référence de Kayna, le Centre  pour Handicapés Heshima Letu de Butembo, le Centre pour Handicapés Heshima Letu de Beni, le Centre pour Handicapés de  Oicha, le Centre pour Handicapés de Mangina, l’ Hôpital Général de Référence de Mambowa dans la Province Nord-Kivu ; le Centre Béthanie de Uvira, le Centre Heri Kwetu de Bukavu dans la Province du Sud-Kivu ; le Centre de Réhabilitation et d’Orthopédie de Bunia dans la Province de l’Ituri ; le Centre Pour handicapés de Kindu dans la Province de Maniema  ainsi que la Polyclinique du Millénaire de Kisangani dans la Province de Tchopo.

De l’historique

Hope Walks est une organisation chrétienne à but non lucratif basée aux Etat Unis qui intervient dans la prise en charge de « pied bot infantile » dans les pays en développement du monde entier. Depuis 2019, Hope Walks exploite plus de 130 cliniques dans 16 pays, incluent la République Démocratique du Congo, Burundi, le Rwanda et la Zambie. Depuis 2006, plus de 100 000 enfants ont été inscrits au programme de traitement.   Le pied bot (congénital) décrit une gamme d’anomalies du pied habituellement présentes à la naissance dans lesquelles le pied de votre bébé est déformé. Dans le pied bot, les tissus reliant les muscles à l’os (tendons) sont plus courts que d’habitude.

De la méthodologie et du traitement de Pied bot par Hope Walks

Hope Walks utilise une méthode pour traiter les nourrissons nés avec un pied bot, connue sous le nom de « méthode Ponseti ». Cette méthode non chirurgicale corrige le pied bot avec une série de plâtres au cours de 4 à 6 semaines, en manipulant lentement le pied dans une position correcte. En règle générale, cette méthode comprend également une ténotomie. Une fois la phase de plâtre terminée, l’enfant portera une orthèse d’abduction du pied pendant la nuit lors de son sommeil pendant les 5 prochaines années afin d’éviter une rechute. Le traitement est efficace pour les enfants âgés de plus au moins 2 ans. En plus du traitement physique du pied bot, Hope Walks utilise également des conseillers pour fournir une éducation sur la condition afin d’éliminer la honte émotionnelle que les parents ressentent généralement en raison de la stigmatisation culturelle. Ces conseillers aident également à coordonner les soins de l’enfant tout au long du processus de 5 ans. Depuis sa venue en RDC en 2011, HOPE WALKS a formé  309 prestataires de soins sur la méthode Ponseti et 34 conseillers parentaux formés sur le suivi des parents. Le traitement est gratuit car HOPE Walks couvre toutes les dépenses y relatives. A part la couverture du traitement, Hope Walks s’engage aussi dans la sensibilisation de la communauté pour détection précoce des cas, la guérison spirituelle des familles touchées par les causes de la malformation, les visites à domiciles, les formations du personnels, l’encadrement et supervision des centres de traitement.

Le pied bot est une malformation corrigible. Hope Walks RDC appele le public congolais à amener les enfants immédiatement après avoir identifier cette malformation car le traitement est gratuit. Plus on commence le plus tôt, plus la correction est facile.

DIDO KAYEMBE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *